© Rire & Chansons

Alain Chabat

Né(e) le 24 novembre 1958 (58 ans)

Biographie

Consécration avec « Objectif: nul » et « Nulle part ailleurs » avec Les Nuls

Alain Chabat passe les premières années de sa vie en Algérie avant de débarquer en France en 1963 avec sa famille. Après une scolarité difficile, le jeune homme s'essaie à la carrière de dessinateur de BD, sa passion d'enfance.

Mais il abandonnera très vite ce métier pour se consacrer à la carrière d'animateur radio à partir de 1980. En effet après un passage sur Radio Andorre et France Inter, il devient un animateur de RMC où il rencontre Pierre Lescure en 1984.

Suite à l'invitation de ce dernier, Alain Chabat devient le présentateur météo de la toute nouvelle chaîne Canal +.

Quelques mois plus tard, il co-anime l'émission de jeux, de clips et de sketches « 4C+ » avec Stéphane Sirkis. En 1987, l'animateur crée Le Quatuor Les Nuls avec ses collègues Bruno Carette, Chantal Lauby et Dominique Farrugia.

Le collectif débute avec une série télévisée baptisée « Objectif: nul » mêlant humour et science-fiction sur Canal +. Très appréciée, la série leur permet de remporter le trophée des Sept d'or de 1987.

A part ce premier exploit, Alain Chabat et ses compagnons se lancent également à l'animation de l'émission « Nulle part ailleurs ». Le comédien et ses amis y présentent « Le JTN » leur faux journal délirant et d'autres sketches à succès.

Plus tard, le triomphe sera renforcé par le succès de leurs fausses pubs.


L'aventure au cinéma, d'acteur à la réalisation et la production

Parallèlement aux activités de sa formation Les Nuls, Alain Chabat débute en solo au cinéma avec quelques rôles secondaires. Il joue le passant égorgé dans « Baby blood » de 1990 et incarne Gérard Martinez dans « Les secrets professionnels du Dr Apfelglück » de 1991.

Le véritable coup d'éclat au cinéma vient en 1994 quand l'acteur et ses acolytes Les Nuls apparaissent à la tête d'affiche du film comique « La cité de la peur ». Après ce succès phénoménal, l'acteur, devenu une figure familière du grand écran français poursuit son aventure solo.

En 1995, il joue les maris infidèles dans le film de Josiane Balasko « Gazon maudit » qui lui rapporte un César. Deux ans plus tard, il se lance à la réalisation de son long métrage « Didier » qui lui vaut le César du premier film et celui du meilleur acteur en 1998.

Après le fameux « Didier », l'acteur s'illustre dans le film « Trafic d'influence » de son ami Dominique Farrugia où il se fait curé. La même année, il produit son film vidéo « Bricol' girls ».

En 2001, l'acteur est auréolé du César du meilleur acteur dans un second rôle pour l'interprétation de Bruno Deschamps dans « Le goût des autres ». La même année, il incarne la voix française de Shrek.

Il joue également Jules César dans l'immense succès « Astérix & Obélix : mission Cléopâtre », dont il assure la réalisation. D'ailleurs ce rôle de Jules César lui vaut le Prix du cinéma européen 2001 en tant que meilleur acteur.


L'after « Astérix & Obélix : mission Cléopâtre »

Après l'exploit de « Astérix & Obélix : mission Cléopâtre », Alain Chabat apparaît dans différents films en 2003 dont « Laisse tes mains sur mes hanches » et « Les clefs de bagnole ».

En 2004, il est sollicité pour la mise en scène de la fameuse comédie préhistorique « RRRrrrr !!! » où il incarne Pierre le guérissologue. La même année, il joue dans « Ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants » et « Casablanca driver ».

En 2005, l'acteur joue le rôle doux-amer de « Papa », le film de Maurice Barthélemy et incarne Guy le déjanté dans « La Science des rêves », une réalisation de Michel Gondry. L'année d'après, il joue les célibataires endurcis dans le film d'Eric Lartigau « Prête-moi ta main » qui lui vaut un autre César.

En 2007, il incarne la voix française de Shrek dans « Shrek le troisième » et « Joyeux noël Shrek ». Il apparaît également dans la série humoristique « Kaamelott (livre V) » dans le rôle du duc d'Aquitaine.

L'année suivante, il apparaît dans trois films: « 15 ans et demi », « La personne aux deux personnes » et « Un monde à nous » où il est professeur d'anglais. En 2009, il figure à l'affiche du film américain « La nuit au musée 2 » où il incarne Napoléon.

Alain Chabat participe également à l'écriture du scénario de « Le petit Nicolas », le film de Laurent Tirard.

Photos