Béatrice Troin

Né(e) le 30 novembre 1969 (47 ans)

Biographie

Du rêve à la réalité

Apprentie comédienne de New York Jeune fille au sacré tempérament, Béatrice Troin rêve de devenir comédienne.

Pour mieux approfondir l'art de la scène, elle part pour les États-Unis en 1991.

Là-bas, elle monte sur les planches de New York avec la pièce « La cantatrice chauve ». L'année d'après, elle revient en France et commence à fréquenter les cours de théâtre.

Elle s'initie également aux aventures des troupes de rue.

Actrice aux talents aiguisés, elle apparaît dans des happenings et de nombreuses représentations et monte sur les scènes d'Avignon. Plus tard, elle décroche un rôle dans le long-métrage de Patrick Sébastien « T'aime ».

En 2001, la comédienne se lance à la création d'un one-man-show qu'elle présente l'année d'après, d'abord au Palais des Glaces de Paris puis sur d'autres scènes du théâtre français.

Reconnue comme révélation du Festival Rire en Somme 3 de 2002, elle commence à brûler les planches de l'Hexagone durant l'été 2002.


Peintre du quotidien

Comédienne à la célébrité grandissante, Béatrice Troin s'amuse à dessiner un portrait humoristique du quotidien.

La comédienne se met alors dans la peau de personnages variés dont elle sait moquer les travers. Elle les porte sur scène avec leur faille et leur fêlure pathétique dans des situations ordinaires qui les rendent si vrais.

En 2006, l'humoriste occupe le Petit Gymnase de Paris du 22 janvier au 26 février pour présenter son spectacle « MamBéa ».

A l'affiche, des pièces retentissantes comme « Vacances à cochon-land », en souvenir des vacances passées entre amis qui tournent mal, « Kéké-dragueur en boîte de nuit » sur les histoires des jeunes gens des boîtes de nuit, « Tata langue de p… » pour dénigrer les langues de vipère ou encore « Chanteuse hyper réaliste venue d’une autre galaxie » pour jeter un regard au rêve de ceux qui veulent devenir une star.

Grande provocatrice Béatrice Troin continue à peindre le quotidien dans son spectacle éponyme de 2007.

Une fois de plus, la grande provocatrice déchire avec ses personnages à la fois extraordinaires et ordinaires de ses petites histoires « cruelles ». Cette fois, la comédienne présente d'abord son spectacle dans sa ville natale.

Elle occupe alors du 27 septembre au 27 octobre 2007 le Kawa, théâtre de Montpellier. Ensuite, comme à son habitude, elle se produit à Paris notamment au Point Virgule pour épater encore une fois le public parisien jusqu’à la fin de l'année.

Pendant une heure, dans une succession de sketches mêlant provocation, pléonasme et inversion, elle incarne neuf personnages et décrit des tranches de vie résultant de son examen approfondi des scènes de la vie quotidienne de ses compatriotes.

Béatrice Troin va continuer à impressionner les Français avec ses sketches.