© CREASHORE

Benoît Delépine

Né(e) le 30 août 1958 (58 ans)

Biographie

Débuts de carrière

Benoît Delépine voit le jour à Saint-Quentin en 1958. Il passe des années de jeunesse et d’adolescence tranquilles jusqu’à ce qu’il découvre la comédie. Si la comédie sur scène en tant qu’acteur l’attire c’est surtout en tant qu’humoriste qu’il rencontre du succès.

Des petites scènes s’accumulent alors, le jeune artiste tentant vainement de percer dans la profession. Il écrit des textes et les joue sur des scènes amateurs durant quelques temps. Un de ses amis lui offre finalement la chance de sa vie en lui proposant d’écrire des sketches pour la chaîne de télévision française, Canal +.

Benoît Delépine accepte, loin de se douter des bouleversements que cette collaboration apportera à sa vie.


Canal + ou la révélation

Bien décidé à saisir cette chance unique à plein bras, Benoît Delépine créé non seulement des textes mais propose aux producteurs de Canal + une émission satirique sur l’actualité française et internationale.

A l’instar du Grand Journal, les sketches seraient présentés par des marionnettes à l’effigie de diverses personnalités notoires. Le concept plaît aux producteurs et « Les Guignols de l’info » voit le jour. En quelques mois, l'émission humoristique devient l'une des plus suivies de la chaîne.

Les émissions s'enchaînent et la France adopte très rapidement les marionnettes moqueuses. En dépit d’un succès impressionnant auprès des téléspectateurs, l’émission s’arrête pourtant et Benoît Delépine est contraint d’accepter des postes moins importants.

Il endosse ainsi le rôle de Michael Kael, journaliste tout terrain à l’esprit vif et tranchant. 1997 le verra dans ce même rôle pour un essai cinématographique loin d’être concluant, « Michael Kael contre la World News Company ».

Il tentera un nouvel essai quelques mois plus tard, mais le succès n’est toujours pas au rendez-vous.


Suite de parcours

Benoît Delépine crée le long-métrage « Aaltra » en 2004. Il s’allie pour ce faire à Gustave Kervern mais le duo est loin de disposer des moyens techniques et financiers pour produire un film de bonne qualité.

Les critiques sévères ne décourageront pourtant pas Benoît Delépine et son ami qui proposent « Avida » lors du Festival de Cannes 2006. Leur prochaine œuvre cinématographique s’intitule « Louise Michel » qui sort en salle en 2008.

Pour s’assurer le succès de ce long-métrage entre drame et comédie, Benoît Delépine choisit un casting de rêve avec notamment Benoît Poelvoorde, Yolande Moreau ou encore Francis Kuntz. En 2010, Benoît Delépine et son compère remettent ça avec leur dernier film « Mammuth ».

Vidéos