© DR

Benoît Poelvoorde

Né(e) le 22 septembre 1964 (52 ans)

Biographie

Court-métrage et film culte

Benoît Poelvoorde voit le jour à Namur, Belgique le 22 septembre 1964 d'un père routier et d'une mère épicière. Ses parents divorcent alors qu'il n'est âgé que de cinq ans.

Il poursuit ses études à l'ICT Félicien Rops, Namur en art appliqué, puis à l'INSAS, l'institut supérieur du cinéma. C'est au cours de ses études qu'il fait la rencontre des cinéastes Rémi Belvaux et André Bonzel.

Ce dernier lui propose alors de jouer dans son court-métrage « Pas de C4 pour Daniel Daniel » en 1987. Parallèlement, Benoît Poelvoorde, qui est un grand passionné de théâtre devient illustrateur auprès du journal « La Province ».

Mais c'est sans compter sur la créativité de ses amis, Rémi Belvaux et André Bonzel qui décident de tourner un long métrage.

En 1992, le film « C'est arrivé près de chez vous » arrive sur grand écran. Le film est réalisé comme un faux documentaire et arrive dans les salles en noir et blanc d'abord en format 16 mm. L'histoire raconte celle de Ben , interprété par Benoît Poelvoorde dont le métier est de tuer les gens.

« C'est arrivé près de chez vous » marque l'esprit des cinéphiles par la violence de certaines scènes et de l'humour noir dont use et abuse le personnage principal.

La même année, le film fait partie de la sélection officielle du Festival de Cannes.


Prix Jean Gabin

Après le succès de « C'est arrivé près de chez vous », Benoît Poelvoorde monte sur les planches pour jouer dans « Modèle déposé ». La pièce est mise en scène par lui même ainsi que Rémy Belvaux et Jean Lambert et raconte l'histoire de René Altrus qui attend sa bien aimée dans un café.

Au milieu des années 90, Benoît Poelvoorde multiplie les apparitions sur le petit écran en jouant dans la série de sketches « Jamais au grand jamais » puis « Les Carnets de Monsieur Manatane » sur Canal +.

En 1997, l'acteur revient sur le grand écran pour le film « Les Randonneurs » de Philippe Harel. Le film reçoit un bel accueil de la part du public tel que Benoît Poelvoorde enchaîne les tournages.

L'année 2002 marque un tournant dans la carrière de l'acteur alors que le film « Le boulet » arrive sur les écrans. Dans ce film, réalisé par Alain Berbérian et Frédéric Forestier, l'acteur interprète le rôle du « boulet » aux cotés de Gérard Lanvin qui joue le caïd, Moltès.

Le jeu de l'acteur convainc une fois de plus et le film est un grand succès. C'est également cette année que Benoît Poelvoorde reçoit le prix Jean Gabin qui récompense les acteurs prometteurs.

Par ailleurs, il est à l'affiche de deux autres films en 2002, dans « Rire et châtiment » d'Isabelle Doval ainsi que « La Vie politique des Belges » de Jan Bucquoy.


L'acteur a le vent en poupe

Deux ans après « Le boulet », Benoît Poelvoorde revient en force avec le film d'Yann Moix intitulé « Podium ». C'est ainsi qu'il entre dans le personnage de Bernard Frédéric, un sosie de Claude François aux cotés de Jean-Paul Rouve qui joue le rôle du sosie de Michel Polnareff .

Toujours en 2004, Benoît Poelvoorde rejoint le jury du Festival de Cannes présidé à l'occasion par Quentin Tarantino. La même année, on retrouve l'acteur dans quatre autres films à savoir « Cinéastes à tout prix », « Atomik Circus », « Aaltra » et « Narco ».

Grâce à sa prestation dans « Podium », Benoît Poelvoorde est nommé pour le César du meilleur acteur en 2005. Un an plus tard, il est nommé dans la même catégorie pour son rôle dans « Entre ses mains » d'Anne Fontaine.

En 2008, il est retenu pour jouer le rôle de Brutus dans la super production « Astérix aux Jeux olympiques » réalisé par Thomas Langmann et Frédéric Forestier.

Décidément l'acteur ne chôme pas et se retrouve dans quatre films en 2009 avec « La Guerre des miss » de Patrice Leconte, « Coco avant Chanel » d'Anne Fontaine, « Signé Dumas » ainsi que « Bancs publics (Versailles Rive-Droite) » de Bruno Podalydès.

Par ailleurs, il prête également sa voix à un personnage de dessin animé nommé Steven dans « Panique au village » de Stéphane Aubier et Vincent Patar.

Bien que souffrant de dépression, Benoît Poelvoorde mène sa carrière d'une main de maître, avec «Mammuth » en 2010, avec Gérard Depardieu.

En 2012 , Benoît Poelvorde joue dans le film "Le Grand soir", film de Gustave Kervern et Benoit Delépine, où il joue aux côtés de Brigitte Fontaine et Albert Dupontel .