Bruno Moynot

Né(e) le 20 décembre 1950 (65 ans)

Biographie

Du théâtre au cinéma

Bruno Moynot voit le jour le 20 décembre 1950 à Bois-Colombes dans les Hauts-de-Seine. Âgé d'une vingtaine d'années, il se fait engager comme machiniste auprès du théâtre du Splendid.

C'est ainsi qu'il obtient ses premiers rôles et devient membre de la troupe des comédiens du Splendid et joue dans des pièces telles « La concierge est tombée dans l'escalier » ou encore « Amours, coquillages et crustacés ».

En 1976, Bruno Moynot obtient son premier rôle au cinéma en tournant sous la direction de Claude Zidi dans « L'aile ou la cuisse » avec Louis de Funès et Coluche.


Bruno Moynot auprès des Bronzés

Peu après avoir fait ses premiers pas aux côtés de grands noms du cinéma français, Bruno Moynot remporte de nouveaux rôles dans un bon nombre de films à savoir entre autres, « Vous n'aurez pas l'Alsace et la Lorraine » de Coluche ou encore « La chanson de Roland » de Frank Cassenti.

En 1978, l'acteur joue aux côtés de la troupe du Splendid dans l'adaptation cinématographique de la pièce « Amours, coquillages et crustacés » qui s'intitule « Les bronzés » de Patrice Leconte.

Il y interprète le personnage de Gilbert qui a un caractère difficile par rapport aux autres vacanciers du village. Compte tenu du succès du film, une suite arrive sur les écrans un an plus tard, où Bruno Moynot reprend son rôle.


Du cinéma au théâtre

Bruno Moynot continue de tourner des petits rôles auprès des acteurs du Splendid, mais c'est en jouant dans « Le Père-Noël est une ordure » réalisé par Jean-Marie Poiré qu'il se fait le plus remarquer aux yeux du public.

Ainsi, il y incarne le rôle de Zedko Preskovic, qui propose à ses hôtes et ses autres invités des plats tous aussi immangeables les uns que les autres. Il reprendra son rôle dans l'adaptation télévisée du film en 1985.

Personnage discret du Splendid, Bruno Moynot a été pendant de longues années le compagnon de Josiane Balasko. D'ailleurs, en 1991 il fait une apparition dans le film réalisé par cette dernière intitulée « Ma vie est un enfer ».

L'acteur revient par la suite dans deux nouveaux films à savoir « Grosse fatigue » de Michel Blanc ainsi que « Les clefs de bagnole » de Laurent Baffie.

En 2006, il reprend son rôle dans « Les Bronzés 3 - Amis pour la vie » avec toute l'équipe du Splendid.

Après avoir joué auprès des plus grands acteurs du cinéma actuel, Bruno Moynot revient au théâtre du Splendid et de la Renaissance non en tant que comédien, mais directeur.