© MD

Chantal Lauby

Né(e) le 27 mars 1957 (59 ans)

Biographie

Chantal Lauby voit le jour le 27 mars 1957 à Gap (Hautes-Alpes) et passe son enfance en Auvergne. L’actrice débute sa carrière en tant que speakerine pour la télévision locale FR3 Auvergne. La présentatrice travaille aussi pour radio France et ses expériences professionnelles la conduisent dans le Sud de la France notamment à Marseille.

C’est grâce à sa rencontre avec Bruno Carette à FR3 que Chantal Lauby va réussir à percer dans le PAF. A cette époque, elle présente l’émission « Azur Rock, un petit clip vaut mieux qu’une grande claque » et « Bzzz ! ».


Chantal Lauby LA « Nul »


Cette émission comique permet à Chantal Lauby et Bruno Carette de se faire remarquer par Canal+ et ses directeurs de programmes Alain De Greef et Albert Mathieu en 1986.

Un an plus tard, en février 1987 le quatuor composé de Chantal Lauby, Dominique Farrugia, Alain Chabat et Bruno Carette présente sa première émission : « Objectif nul ». La parodie de la série « Star Trek » ne rencontre pas immédiatement le succès, mais devient tout de même célèbre.

Forts de cette première réussite, les quatre acolytes enchaînent avec le « JTN », nouvelle parodie comique qui s’attaque cette fois aux journaux télévisés. Ce journal décalé est diffusé dans l’émission de Philippe Gildas « Nulle part ailleurs » à 20 heures.

Les Nuls deviennent des incontournables du petit écran notamment avec leurs parodies de publicités. Les Nuls continuent d’officier avec leurs émissions « TVN 595 » ou encore « ABCD Nul ».

Malgré le décès de Bruno Carette en 1989, le trio Chantal Lauby, Alain Chabat, Dominique Farrugia continue et prend de l’ampleur. Les trois compères lancent en 1990 une émission quotidienne « Les Nuls, l’émission », qui sera diffusée jusqu’en 1992.


De la télévision au cinéma


Cette même année, Chantal Lauby et ses deux compères sortent leur premier film « La cité de la peur », une parodie de film d’horreur toujours dans un ton décalé et humoristique.

Chantal Lauby
poursuit dans la voie de la comédie et se trouve en 1996 à l’affiche des films « XY » et « Delphine 1 – Yan 0 », le premier film de Dominique Farrugia.

Un an plus tard, c’est avec son autre ami ex-Nul Alain Chabat qu’elle collabore pour son premier film « Didier ».

En 2000, l’actrice tourne sous la direction de Pascal Légitimus (ex Inconnu), et tient le rôle principal de Madame le commissaire Herman dans le film « Antilles sur Seine ».

Chantal Lauby
retrouve de nouveau Alain Chabat en 2002 sur le tournage d’ « Astérix et Obélix : mission Cléopâtre » dans lequel elle campe Cartapus.


Chantal Lauby derrière la caméra


Un an plus tard, Chantal Lauby décide de s’essayer à la réalisation. Dans le film « Laisse tes mains sur mes hanches », elle enfile la double casquette d’actrice et de réalisatrice.

L’expérience terminée, Chantal Lauby choisie de poursuivre en tant que comédienne et apparaît dans quelques films : « Les clefs de bagnole » (2003) de Laurent Baffie, « Cassablanca driver » (2003) de Maurice Barthélémy, « Comme tout le monde » (2006) de Pierre Paul Renders.

Plus récemment, Chantal Lauby a également fait partie des castings de « Vilaine » (2008) de Jean Patrick Benes et de « Bancs publics (Versailles Rive-Droite) » (2009) de Bruno Podalydès.

Photos