© Rire & Chansons

Chevallier et Laspalès

Né(e) le 1 janvier 1981 (35 ans)

Biographie

Après des études aux Beaux-arts, Régis Laspalès rencontre en 1980 Philippe Chevallier au Cours René Simon.
Dotés d’une complicité éloquente, ils décident de former un duo et créent leur première composition, « Pas de fantaisie dans l’orangeade », un an plus tard.

A l’issue de ce spectacle, ils sont repérés par Philippe Bouvard. Il participe alors dès 1982 au « Petit théâtre de Bouvard », émission de télévision diffusée sur Antenne 2 jusqu’en 1987.
Après cette aparté de cinq ans, ils reprennent leur premier spectacle au théâtre du point Renaud-Barrault.


Prix d’humour 1999

Les dix ans qui suivent leur permettent d’écrire de nouveaux spectacles : « Bien dégagé autour des oreilles SVP » en 1988, « Chevallier Laspalès au théâtre des nouveautés » en 1991, « C’est vous qui voyez » en 1992 ou encore « Chevallier et Laspalès vont au Déjazet » en 1996.

Les plus grands théâtres parisiens les accueillent. Leur popularité n’en est que plus grande à chacune de leur apparition, tant et si bien que le duo obtient le Prix d’Humour en 1999, prix décerné par la SACEM.


Seuls ou à deux

Dès lors, chacun se lance dans une carrière solo parallèle. Régis Laspalès se produit d’abord au théâtre, seul, avant de tenir le rôle de Landru dans la pièce du même nom. Il tourne également dans le téléfilm « L’ami Joseph », inspiré de l’œuvre de Guy de Maupassant.

De son côté, Philippe Chevallier propose ses photographies notamment lors de quelques expositions. Les deux compères se retrouvent tout de même régulièrement sur les planches. En 2001, c’est pour « Monsieur chasse ! ».

Sept ans plus tard, ils jouent ensemble la pièce « Le banc » de Gérald Sibleyras. Ils font également des apparitions remarquées dans des films, notamment dans « Le pari » de Didier Bourdon et Bernard Campan, et dans « Ma femme s’appelle Maurice » de Jean-Marie Poiré, qu’ils avaient interprété au théâtre quelques années plus tôt.

Le duo comique reprend ses droits en 2006 avec « La rentrée des sketches », ponctué par des représentations à l’Olympia et au Casino de Paris.

En 2009 et jusqu’en 2010, on les retrouve à l’affiche de la pièce de théâtre culte « Le dîner de cons ».

Vidéos

Photos