Christian Dob

Né(e) le 30 novembre 1962 (53 ans)

Biographie

Les grands débuts entre Paris et Montpellier

Star théâtrale aux multiples casquettes et grand passionné de comédie, Christian Dob fonde la Compagnie du Mélo en 1981 à Montpellier. Dix ans plus tard, en 1991, après l'ouverture d'une salle de théâtre dans cette ville, l'humoriste part à l'assaut de Paris avec sa troupe.

Il s'illustre alors sur les planches du Café de la gare, du Théâtre d’Edgar, et d'autres salles prestigieuses de la capitale française. Au fil du temps, il fonde le haut-lieu du théâtre Le Mélo d’Amélie de Paris avec sa fameuse équipe.

Parallèlement à ses activités à Paris, l'homme du théâtre se livre à la création du Théâtre du Grand Mélo à Montpellier.

Ouvert en février 1999, la salle abrite les spectacles écrits par l’auteur et interprétés par la troupe permanente du lieu.


Les pièces maîtresses

Auteur d'une multitude de spectacles hilarants, Christian Dob est notamment connu pour « Les baba-cadres », relatant l'aventure de deux cadres moyens plongés dans l'artisanat et l'élevage en pleine nature.

On le connaît également pour son spectacle « Salade de nuit » ou les retrouvailles grinçantes de trois anciennes copines du lycée devenues strip-teaseuse, animatrice de télévision et employée de pharmacie.

Toujours aussi créatif, l'auteur est également derrière le gros succès européen « Rififoin dans les labours », l'enquête rurale d'un inspecteur parisien.

Il est encore l'auteur de « Les cravates Léopard », l'histoire des cadres aux titres ronflants envoyés dans une jungle très hostile.

Sinon il a acquiert la grande célébrité avec « Les taupes niveaux », « Passage avide » et d'autres pièces remarquables comme « Les éponges », « Les plaisirs simples » et « Les batifolles ».


« Le rat débile et le rat méchant » tourné en film

Après des années de création et de multiples tournées dans différents coins de l'Hexagone, Christian Dob se lance dans la réalisation d'un long-métrage en 2003. Il s'inspire alors de sa comédie d'actualité « Le rat débile et le rat méchant », une peinture hilarante d'une société à deux vitesses.

Le film « Point sublime » voit ainsi le jour sous le signe de l'humour caractéristique de la Compagnie du Mélo après le succès de sa pièce phénoménale.

Au fil des années, le grand défenseur du théâtre simple écrira encore une bonne dizaine de scénarii de cinéma et de téléfilms.

En 2005, il présente la pièce « Les blouses blanches » avant de poursuivre avec « Les kadors » aux côtés de Jacques Brière en 2006 et « Merci pour les sous » l'année d'après.

En 2008, il offre « Bios mais pas dégradées » avant d'enchaîner avec « Le chromosome chatouilleux » et d'autres pièces retentissantes en 2009.