© CREASHORE

Claude Zidi

Né(e) le 25 juillet 1934 (82 ans)

Biographie

Un parcours tout tracé

Claude Zidi voit le jour en France en 1934. Né de parents Algériens, le jeune garçon subit dans son enfance les méandres d'une discrimination qui le poussent à étudier dur. Il suit des cours élémentaires brillants avant de se sentir attiré par le cinéma.

Pour payer ses études, Claude Zidi accumule les petits boulots et parvient finalement à s'inscrire à l'École Louis Lumière située dans la capitale française. Le jeune homme se spécialise dans l'apprentissage de la profession de chef opérateur tout en s'intéressant à de nombreux autres aspects du cinéma.

Sorti fraîchement de son cursus, Claude Zidi parvient à décrocher un emploi de directeur de la photographie. Cette petite expérience lui permettra de mieux appréhender les secrets de la prise de vue et les différentes manières de mettre en scène ses premiers films.

Fort de son talent et d'idées innovatrices en matière d'art cinématographique, il décide de se lancer dans un premier projet ambitieux, qui est de signer son propre film.


Un début de carrière impressionnant

« Les charlots: les bidasses en folies » est présenté en 1971. Ce long métrage aura marqué tout une génération de cinéphiles avec un humour caustique parodiant l'armée.

Le succès phénoménal du film poussera Claude Zidi à s'allier le talent des Charlots une petite troupe de comiques pour trois autres longs-métrages. Le public a ainsi le plaisir de les retrouver dans « Le grand bazar » et « Les bidasses s'en vont en guerre », respectivement en 1973 et 1974.

Avec une popularité grandissante, Claude Zidi devient rapidement la nouvelle coqueluche des médias et des stars. Pierre Richard, connu pour son goût des films de comique troupier est entre autres séduit.

L'acteur collaborera avec Claude Zidi sur deux films à succès à la suite. « La moutarde me monte au nez » puis « La course à l'échalote » en 1974 et 1975 imposeront définitivement le talent de Claude Zidi dans le genre humoristique.

Par la suite, le réalisateur signe de grands chefs-d'oeuvre du cinéma français qui demeurent encore actuellement des succès. Claude Zidi aura révélé des facettes cachées de grands comédiens comme Jean-Paul Belmondo dans « L'animal » en 1977 ou Daniel Auteuil pour « Les sous-doués » en 1980.


Suite de parcours d'un géant du cinéma

Pour s'assurer le succès de ses longs-métrages, Claude Zidi s'entoure d'étoiles montantes telles que Gérard Depardieu assisté de Coluche dans « Inspecteur la bavure » quelques mois après « Les sous-doués ».

Dans un autre genre, il s'intéresse à un style plus noir avec son phénoménal film policier de 1984 intitulé « Les ripoux ». Le succès est d'ailleurs tel que le réalisateur reprendra son long-métrage en lui donnant une suite pour « Ripoux contre ripoux » en 1989.

Le succès mondial de « Astérix et Obélix contre César » en 1999 est un beau cadeau du public qui démontre à Claude Zidi la place importante qu'il a dans le paysage du grand écran.

« Ripoux 3 » en 2003 est un clin d'oeil du réalisateur talentueux à toute une génération de fans inconditionnels avec l'éternelle équipe formée par Thierry Lhermitte et Philippe Noiret accompagnés d'une nouvelle étoile du cinéma, Lorant Deutsch.

Le succès du film démontre le talent inné de Claude Zidi à créer des oeuvres intemporelles et marquant de nombreuses générations de cinéphiles.