©

Dany Boon

Né(e) le 26 juin 1966 (50 ans)

Biographie

Repéré par Patrick Sébastien



Daniel Hamidou, alias Dany Boon, voit le jour le 26 juin 1966 à Armentières, dans la banlieue lilloise, d’un père kabyle et d’une mère française. Dès l'âge de 10 ans, il rêve de jouer la comédie. C'est un de ses copains de classe qui le surnomme Dany Boon, en référence à un aventurier canadien.

En 1981, Dany Boon fait des mimes dans la rue, avant de commencer à écrire ses propres sketches en 1984. Il se produit sur les scènes de différents Cafés-Théâtres du nord de la France et de Belgique. Arrivé à Paris en 1989, il participe aux scènes ouvertes parisiennes, notamment au théâtre Trévise.

En 1993, il se fait repérer par Patrick Sébastien. L'animateur lui permet de faire ses premières télés, et devient dans la foulée son producteur. C'est le début des sketchs cultes comme « Le Dépressif » ou « Jean-Pierre le culturiste ».



« Je vais bien, tout va bien », son premier succès


Son one-man-show « Je vais bien tout va bien », co-écrit avec Thierry Joly, cartonne au théâtre du Lucernaire. En 1995, il le reprend au Palais des Glaces. 

Il présente ensuite « Tout Entier » à l’Olympia, part en tournée avec « Y’a culture et culture » dans les cafés-théâtres du Nord de la France et en Belgique, avant de retrouver les planches parisiennes en 1998 avec son spectacle « Dany Boon au Bataclan ».

En 2000, le comédien séduit même les américains avec « A French comedian lost in L.A. », joué au Melrose Theatre de Los Angeles.



Ses débuts au cinéma


Dany Boon tourne dans son premier film en 1995. Il s’agit de « Oui », d’Alexandre Jardin. Il enchaine ensuite les comédies : « Le Déménagement », d’Olivier Doran, « Pédale Dure » aux côtés de Gérard Darmon et Michèle Laroque, « La Doublure » de Francis Veber, dans lequel il donne la réplique à Alice Taglioni ou encore « Mon Meilleur Ami », de Patrice Leconte.

Il réalise son premier film en 2005, « La Maison du Bonheur », qui reprend l’intrigue d’un film américain. Le film réalise environ 1 145 000 d’entrées en salle, un chiffre honorable…mais d’aucune commune mesure le second film qu’il s’apprête à réaliser…




« Bienvenue chez les Ch'tis », le tournant


Au fil des années, Dany Boon a su gagner en popularité auprès du public. Dans ses spectacles, le comédien se met dans la peau de personnages du quotidien auxquels il arrive des mésaventures, comme dans le sketch « La Poste » où il raconte sa visite plutôt catastrophique dans un bureau de poste. Cette saynète lui inspire le scénario d'un film.

En 2008 sort « Bienvenue chez les Ch'tis », qu'il réalise, écrit et où il tient le rôle d'un facteur du nord de la France. Le succès est phénoménal. En quelques semaines, le film atteint les 20 millions d'entrées et devient le plus grand succès national du box office français, juste derrière « Titanic ». Il triomphe également en Belgique, en Suisse, en Italie, en Australie, ou encore au Canada.

Le jour de sa sortie en DVD, « Bienvenue chez les Ch’tis » réalise le plus gros démarrage de tous les temps avec 650 000 exemplaires écoulés la première journée, et 2 millions en une semaine. 

Il devient l’une des personnalités préférées des français dans de nombreux sondages, et est nommé officier des Arts et des Lettres en 2008, puis Chevalier de la Légion d’Honneur l’année suivante.



Sa carrière au cinéma


Après son retour sur les planches avec « Trop Stylé » en 2009, Dany Boon renoue avec le succès au cinéma avec la comédie franco-belge « Rien à déclarer » en 2011. Le film attire plus de 8 millions de spectateurs dans les salles de cinéma.


Les années qui suivent se suivent et se ressemblent, puisque les cartons s’enchainent. En 2012, il joue dans « Astérix et Obélix : Au service de sa Majesté » de Laurent Tirard, puis dans « Un plan parfait » de Pascal Chaumeil aux côtés de Diane Kruger. En 2013, il est à l'affiche d'« Eyjafjallajökull » d'Alexandre Coffre, et double le personnage d’Olaf dans « La Reine des Neiges ».  

Il repasse également en 2014 à la réalisation avec le film « Supercondriaque », qui marque ses retrouvailles avec Kad Merad, 6 ans après « Bienvenue chez les Ch’tis ». 

 Le 20 février 2015, Dany Boon sera président de la 40ème cérémonie des César.

En 2016, il commence un nouveau spectacle "Dany Boon des Hauts de France"

Le 28 septembre 2016, Dany Boon est de retour au cinéma avec le film "Radin", réalisé par Fred Cavaye avec Laurence Arné et  Noémie Schmidt.

Le synposis : François Gautier est radin ! Économiser le met en joie, payer lui provoque des suées. Sa vie est réglée dans l’unique but de ne jamais rien dépenser. Une vie qui va basculer en une seule journée : il tombe amoureux et découvre qu’il a une fille dont il ignorait l’existence. Obligé de mentir afin de cacher son terrible défaut, ce sera pour François le début des problèmes. Car mentir peut parfois coûter cher. Très cher…

Vidéos

Photos

Articles