David Salles

Né(e) le 28 avril 1970 (46 ans)

Biographie

Humoriste aux prix multiples

David Salles est un grand ami et un élève exclusif du comédien français Daniel Emilfork connu pour ses rôles dans « Le Casanova de Fellini » et « La cité des enfants perdus » de Jean-Pierre Jeunet et Marc Caro.

Sur les planches à partir de 1988, l'acteur a joué dans plusieurs pièces. En 1999, il décroche son premier rôle à l'écran à travers le court-métrage de Hsueh Yi Sing intitulé « La distance ».

Deux ans plus tard, il fait beaucoup de bruits avec son fameux spectacle « On est tous Salles » qui lui permet de remporter le premier prix du Festival des jeunes talents de 2001 de Tignes.

En 2003, il propose un deuxième one-man-show intitulé « Tous ego » qui lui vaut trois récompenses. D'abord un prix au Festival international de Puy Saint Vincent, un autre au Festival national de Tournon et un dernier au Festival de Marseille Les Eclats de rire.


« Al dente », le délire et la sobriété

Devenu un spécialiste des courts-métrages, David Salles apparaît dans le film « Cet homme » de 2004 de Philippe Latour. Trois ans plus tard, l'humoriste propose un autre spectacle solo co-écrit avec Thierry Mahé qu'il intitule « Al dente ».

Dans ce one-man-show, l'artiste fusionne le délire le plus total et la sobriété avec une classe unique et inégalable. A travers son spectacle, il fait part de toute une collection de personnages sur des thèmes originaux et des textes fins.

Très demandé, « Al dente » a été présenté pendant cinq soirées exceptionnelles à La Nouvelle Eve de Paris avec La Tribu et Ilann Outmizguine.

Plus tard, le comédien proposera « David Salles lave son linge sale » mêlant cruauté, tendresse, rire et réflexion.


Les séries et court-métrages

A partir de 2007, à part les spectacles, on verra fréquemment David Salles à l'écran. En 2007, on le voit dans le premier long-métrage de Pascal Rabaté titré « Cavaliers faciles ». L'année d'après, il apparaît dans la série télé de Philippe Giangreco « Tongs et pareo ».

Toujours en 2008, il tourne dans deux courts-métrages. Celui de Stephane Lionardo « Adam + Eve » et celui de Fred Testot « Petits bouts de ficelles ».

Aussi talentueux qu'il est, il décroche un autre rôle dans le film de Nicolas Boukhrief « Sphinx, gardiens de l'ordre » paru en 2009.

La même année voit la sortie du court-métrage de Eliane Gallet « Fan kleub » où il apparaît encore.