© CREASHORE

Jean Marie Poiré

Né(e) le 10 juillet 1945 (71 ans)

Biographie

Un scénariste talentueux

Fils du producteur Alain Poiré, Jean-Marie Poiré est né le 10 juillet 1945. La passion pour le cinéma coule sûrement dans les veines de sa famille sachant que ses deux frères, Patrice Poiré et Philippe Poiré sont également producteurs.

Un diplôme de licence en lettres en poche, Jean-Marie Poiré débute dans le monde du cinéma en tant qu'assistant-opérateur. Au fur et à mesure du temps, il écrit ses premiers scénarii notamment dans les films de Michel Audiard tel « Elle boit pas, elle fume pas, elle drague pas, mais... elle cause » sorti en 1970.

Il continue à écrire d'autres scénario pour d'autres réalisateurs à savoir Georges Lautner ainsi que Robert Lamoureux respectivement dans des films tels « Quelques messieurs trop tranquilles » ou encore « On a retrouvé la septième compagnie ».


Succès en tant que réalisateur

Avec une carrière de scénariste qui marche, Jean-Marie Poiré décide d'ajouter une nouvelle corde à son arc et passe derrière la caméra.

Ainsi, en 1978, il réalise son premier film intitulé « Les petits câlins » avec Dominique Laffin, Caroline Cartier et Josiane Balasko. Trois ans plus tard, il revient avec Josiane Balasko dans l'adaptation de la pièce écrite par cette dernière intitulée « Les hommes préfèrent les grosses ».

En 1982 Jean-Marie Poiré dirige toute la troupe du Splendid pour tourner « Le Père-Noël est une ordure » qui ne tarde pas à devenir un film culte.

Désormais considéré comme un des plus grand réalisateurs comiques de sa génération, il revient avec le film « Papy fait de la résistance » avec Christian Clavier et Michel Galabru. Grand succès cinématographique, le film attire 4,10 millions de spectateurs.

En 1986, Jean-Marie Poiré remet ça avec « Twist again à Moscou » avec 1,36 millions d'entrées.


Des millions d'entrées

Après ces succès au box-office français, le réalisateur tourne « Mes meilleurs copains » puis « L'opération corned-beef » avant de connaître un nouveau succès avec « Les visiteurs » en 1993.

Avec Jean Reno et Christian Clavier dans les rôles principaux, le film enregistre 13,78 millions d'entrées et arrive à la 4e place des films français qui cartonnent au box-office. Le film reçoit ainsi six nominations aux Césars, dont une nomination au César du meilleur scénario original ou adapté pour Jean-Marie Poiré et Christian Clavier ainsi que celui du meilleur réalisateur pour Jean-Marie Poiré.

Il tournera également les deux suites des « Visiteurs » à savoir « Les Couloirs du temps » ainsi que « Les Visiteurs en Amérique ».

Son film « Les anges gardiens » sorti en 1995 est également un succès avec Gérard Depardieu et Christian Clavier à l'affiche.

En 2002, le cinéaste tourne son dernier film avant de nombreuses années dans « Ma femme s'appelle Maurice » avec Régis Laspalès dans le rôle de Maurice Lappin et Philippe Chevallier dans celui de Georges Audefey.

Deux ans plus tard, le réalisateur revient à l'écriture de scénario dans le film de Igor Sékulic intitulé « Les gaous ».

En 2009, Jean-Marie Poiré retourne derrière la caméra avec « Le grimoire d'Arkandias » mettant à l'affiche Gérard Depardieu.