©

Kad Merad

Né(e) le 27 mars 1964 (52 ans)

Biographie

Kad & Olivier

Kad Merad
se lance dans un premier temps dans la musique, en tant que chanteur et batteur dans des groupes de rock. Sa passion pour la scène est née en classe de quatrième, grâce à un concours de théâtre dont il sort lauréat de toute sa classe.
Il se tourne par la suite vers le théâtre, où il interprète un répertoire classique, allant du « Misanthrope » de Molière à du Racine avec « Andromaque » sous la direction de Jacqueline Duc.

En 1991, le comédien entame une carrière à la radio, devenant animateur à sur les ondes radiophoniques. Il y rencontre Olivier Baroux, qui devient son compagnon de route. Les deux hommes forment le duo comique « Kad et Olivier », et animent l’émission « Rock’n’ roll circus ». Aidé par Jean Luc Delarue, ils animent de 1999 à 2001, « La grosse émission », sur la chaîne câblée, Comédie !

Kad Merad apparaît également au cinéma, décrochant des seconds rôles dans «La grande vie » ou « Rien que du bonheur ». Mais c’est avec le film «Les choristes » de Christophe Barratier qu’il obtient son premier vrai rôle.

En 2003, il tient la vedette avec Olivier dans la comédie «Mais qui a tué Pamela Rose ? », avant de se glisser dans la  peau de deux génies dans « Iznogoud ».

« Bienvenue chez les Ch’tis »

Il Change de registre en 2006 dans « Je vais bien, ne t’en fais pas » de Philippe Lioret, où son  interprétation émouvante d’un père de famille, lui vaut le césar du Meilleur second rôle.

L’acteur continue les comédies avec en 2007 « Pur week-end » de Olivier Doran ou « Trois amis » de Michel Boujenah. Il joue également dans la première réalisation de  son ami Olivier Baroux, « Ce soir je dors chez toi », aux côtés de Jean Paul Rouve etMélanie Doutey.

En février 2008, il est à l’affiche de « Bienvenue chez les Ch’tis », deuxième réalisation de Dany Boon .
Le film enregistre plus de vingt millions d’entrées, et permet à Kad Merad d’enchaîner les films, de « Faubourg 36 » du réalisateur Christophe Barratier au « Petit Nicolas » de Laurent Tirard. .

Photos