© CREASHORE

Karine Dubernet

Biographie

Une vraie comédienne

Karine Dubernet est une comédienne qui a débuté sur scène, à Marseille. Elle a joué dans la pièce de Coline Serreau intitulée « Quisaitout et Grobêta » au théâtre du Bompard, puis dans « Hannah et ses soeurs » de Woody Allen, au théâtre du Parvis des arts. Une fois à Paris, la comédienne se met à jouer des classiques comme « Léonie est en avance » de Georges Feydeau ou encore « Le médecin malgré lui » de Molière. Elle s'essaie à l'écriture avec « Gretel » et « En attendant Jenny Driver ». Ces deux pièces sont jouées respectivement en Avignon en 2002 et au théâtre Ciné 13. Au mois de décembre 2004, elle s'illustre dans la pièce intitulée « Le fil à la patte » écrite par Georges Feydeau et montée par Florence Savignat ainsi que Guillaume Bouchede.


Des rôles diversifiées


Au mois de juin 2006, Karine Dubernet est à l'affiche de la comédie « Love coach » d'Eric Hénon, écrite par Isabelle Laporte et Vincent Azé. La comédienne y joue en duo avec Ingrid Mareski. Elle se glisse dans la peau de Betty de Peyrac, une coach de l'amour, qui vient en aide à Estelle Lebreton. Elle fera plus parler d'elle en 2010, au Petit Gymnase, dans « Le gang des potiches », une pièce dont elle est l'auteur. Elle y retrouve Ingrid Mareski ainsi que Constance Carrelet. Karine Dubernet y incarne Nina, une jeune femme intelligente mais qui se sent mal dans sa peau. Elle est éprise de son amie Janis, rôle tenu par Ingrid Mareski, mais a du mal à lui faire confiance. La pièce raconte l'histoire de ces deux colocataires, dont la vie est complètement chamboulée par l'arrivée de la soeur de Nina.


Son one woman show


Dès le début de l'année 2011, Karine Dubernet se lance enfin en solo et décide de se produire sur scène. Elle présente son one woman show intitulé «Karine Dubernet vous éclate ». Rodolphe Sand se charge de la mise en scène de ce spectacle, dont la première se tient au Point Virgule, à la date du 2 janvier 2011. Karine Dubernet y présente des sketchs comiques dans lesquels elle campe une dizaine de personnages, allant de la petite psychopathe à la grand-mère habillée tout en léopard. Plusieurs thèmes assez durs sont abordés, comme son face à face avec sa mère décédée, la chanteuse déchue ou encore le père noël cynique. Tous ces personnages sont incarnés de façon spectaculaire et inattendue. Les répliques sont hilarantes et les gestuelles ont bien été étudiées.

Vidéos

Photos