© Rire & Chansons

Le Comte de Bouderbala

Né(e) le 6 janvier 1979 (37 ans)

Biographie

Né pour briller


Le Comte de Bouderbala est né à Saint-Denis le 6 janvier 1979. Peu de choses destinaient le jeune Sami Ameziane à devenir une des stars actuelles de l’humour puisqu’il entame en 1994 une carrière dans le basket-ball couronnée de succès. Mais après 10 ans et une certaine difficulté à franchir le cap professionnel, Sami, alors âgé de 25 ans, décide de poursuivre des études de commerce démarrées quelques années plus tôt. Direction les Etats-Unis.



Sportif sous deux bannières


Son passif sportif aidant, il continue le basket au sein de son équipe universitaire (les Huskies de l’Université du Connecticut) qui remporte le titre de la Big East Conference en 2005. Un titre de gloire dont peu de gens du showbiz français peuvent se prévaloir et qui se double d’une solide carrière dans l’équipe d’Algérie de basket. Le Comte envisage alors de continuer, mais une blessure à l’épaule coupe court à ses ambitions sportives.



Poussé par Grand Corps Malade


C’est alors un ami d’enfance qui commence à connaître un succès retentissant qui le pousse sur les planches : Grand Corps Malade parraine Sami, qui se surnomme Le Comte de Bouderbala, le mot arabe signifiant « guenilles ». « Je voulais trouver un nom de scène autour du concept désargenté. Le Comte de Bouderbala, c’est un peu le comte du Ghetto », précise-t-il. 



Sur la route, parmi les plus grands


Après avoir participé à la première saison du Djamel Comedy Club, il décide à nouveau en 2006 de traverser l’Atlantique pour éprouver son spectacle qu’il a lui-même traduit sur les scènes de stand-up new-yorkaises. Il ressort haut la main de cette épreuve du feu. Aidé par Chris Rock cette fois, il participe à des open mics dans les salles mythiques de la ville pour finir au Comedy Cellar, haut-lieu du stand-up qui a vu défiler Robin Williams, Dave Chapelle ou encore Jerry Seinfeld et Louis C.K. Pas même revenu en France, la consécration est déjà là !



L’humour transatlantique


A son retour en France en 2010, le Comte de Bouderbala a emmagasiné assez d’expérience pour proposer des spectacles riches et balayant avec humour et savoir-faire les travers de ses compatriotes (Français et Algériens en prennent pour leur grade de manière égale, le Comte ayant la double nationalité), mais aussi de leur congénères américains. Avec son sens du rythme, son regard aiguisé et sa répartie parfaitement maîtrisée, il fait salle comble au Théâtre du Gymnase puis à l’Alhambra avant de s’accaparer en avril 2013 le Caveau de la République qu’il rénove et rebaptise simplement en Le République avec son producteur associé. C’est là-bas qu’il joue désormais. Après la sortie d’un DVD, le Comte de Bouderbala se produit au République jusqu’en janvier 2015 avant de s’embarquer dans une tournée dans toute la France. 

Vidéos

Photos