©

Le Splendid

Biographie

Ils rencontrèrent un jour Marianne Chazel, élève au lycée de filles juste en face.
Passionnés de théâtre, ils montèrent une troupe à laquelle s'ajoutèrent peu à peu Josiane Balasko, Dominique LavAnant, Bruno Moynot et Anémone, entre autres.

Ils rencontrèrent rapidement le succès de cafés - théâtres en cafés - théâtres parisiens et eurent beaucoup d'applaudissements...
Non, non, c'est pas la fin de l'histoire, c'est maintenant que tout commence !

1974 : Encouragée par le Café de la Gare, l'équipe aménage son propre Café - théâtre baptisé du nom de la troupe " Le Splendid ".
Ils déménageront plusieurs fois de lieux en fonction de leur succès : rue d'Odessa, rue des Lombards puis rue du Faubourg Saint Martin.

1977 : Création de " Amours, coquillages et crustacés".

1978 : "Amours, coquillages et crustacés" les amène directement de la scène au grand écran grâce à Patrice Leconte.

Le jeune réalisateur, emballé par le spectacle et le potentiel comique des comédiens, adapte la pièce pour le cinéma sous le titre "Les Bronzés".

1979 : On ne change pas une équipe qui gagne !
Le Splendid écrit et tourne " les Bronzés font du ski" qui fait exploser le box office comme le précédent film.

1980 - 1981 : La bande du Splendid crée "Le père Noël est une ordure".
Ils jouent à guichet fermé à la Gaîté MontparNasse et partent en tournée à travers la France.

1981 : Le Splendid décide de s'installer dans un théâtre plus grand que celui de la rue des Lombards, succès oblige.
Ils choisissent le Casino Saint Martin, théâtre devenu cinéma dans les années 50 sous le nom "Saint Martin 48". Le 8 octobre, il devient " Le Splendid Saint Martin".
Une belle acquisition pour La Bande du Splendid qui venant du théâtre a profité du succès cinématographique de sa pièce et transforme quelques années plus tard une salle de cinéma en théâtre !

1982 : Sortie du "Père Noël est une ordure" au cinéma.
Puis la troupe retrouve à nouveau les planches avec "Papy fait de la Résistance", adapté ensuite au cinéma.

La suite, tout le monde la connaît :

Les comédiens suivent chacun leur chemin et se retrouvent sur quelques films, mais jamais tous ensemble.
En attendant, grâce à eux, le "Splendid Saint Martin" n'est plus un cinéma.
Ses planches ont permis de lancer des artistes humoristiques et des pièces à succès dont "Nuit d'ivresse" de et avec Josiane Balasko.