©

Louise Bourrifé

Biographie

Louise, alias Pascale Mathurin, est née le 13 juillet à Salon de Provence. Elle passe son enfance à la campagne et commence ensuite à envisager un sens pour sa vie : secrétAIRe comptable dans la marbrerie des parents le jour, et comédienne la nuit.
Le théâtre reste son option principale et elle fait son début sur scène à l’âge de 18 ans. Malgré sa dyslexie, elle a su trouver d’autres moyens de communication avec le public : l’image, le dessin, la mime, en gardant en même temps la candeur et la beauté de l’enfance.
L’artiste joue en 1982 dans "L’atelier de Grumberg", ensuite dans "Le medecin malgré lui" de Molière, "La chambre mandarine" en 1987, dans "Grand peur est misère du 3ème Reich" en 1990, fait des stages de masque, de clown et d’improvisation, se fait aussi remarquée en tant que metteur en scène pour les pièces "L’oiseau vert de Besson", "Belle famille" de Victor Haim, "En attendant des bœufs" de C. Dob, "Le Cid", voilà son parcours jusqu’en 1995.
C’est deux ans plus tard que naît vraiment son nom de scène, en fait celui du personnage qu’elle interprète dans "Minute Papillon !", Louise en hommage à Louis de Funès pour qui elle a une grande admiration et Bourrife "à cause du mistral dans les cheveux qui nous donne l’AIR d’avoir un grain de folie permanent".
En 2001 elle est de nouveau à l’affiche avec "Des papillons dans l’abat-jour !" et, après avoir vu les spectacles de Ariane Mnouchkine, Pascale décide que "c’est ça le théâtre que je veux fAIRe c’est celui-là que je ressens au fond de moi, cet esprit d’abnégation au service du spectacle".

A partir de 2002, à la suite d’un stage au Théâtre du Soleil, sa route se poursuit de ville en ville en France, en Belgique et en Suisse jusqu’en 2006 où elle joue sur la scène du théâtre du Petit GymNase à Paris, toujours comme protagoniste unique du spectacle "Des papillons dans l’abat-jour", un one-woman-show qui déborde d’énergie et d’humour. Il a été mis en scène par Michèle Méola.

En 2008 c’est la création d’un tout nouveau spectacle « La cigale a le Tournis » qui marque son retour sur scène.
On est attiré par les nombre des très bonnes critiques qu’elle a reçues et on va la voir. On n’est pas déçu, mais ravi. Elle est une excellente comédienne qui sait mettre de l’ambiance avec ses mimiques et sa technique vocale et s’harmoniser avec les toutes attentes du public.