© Chérie FM

Michel Leeb

Né(e) le 23 avril 1947 (69 ans)

Biographie

Un comique nommé   Michel Leeb

Né le 23 avril 1947 à Cologne en Allemagne, Michel Leeb vit une enfance marquée par une éducation rigoureuse, d'abord dans un pensionnat chez les Jésuites puis au collège Saint-Gabriel à Bagneux. C'est pendant sa scolarité qu'il démontre ses talents d'acteur.

Plus tard, il se distingue en philosophie, d'abord en qualité d'étudiant à la Sorbonne puis comme professeur dans un lycée de Bourg-la-Reine.
Pendant un an et demi, il fait fréquemment rire ses élèves, ce qui le pousse à envisager une carrière en tant qu'humoriste, avec Jerry Lewis pour modèle.

En tant que comédien, Michel Leeb a atteint les sommets sur la scène de l'Olympia, où il se produit pour la première fois en 1984.
Il joue aussi dans « Trois partout », « Madame Doubtfire », « Les Parisiens », « Amitiés sincères » ou encore dans « Tout ce que j'aime », ce dernier spectacle crée en 2006 pour célébrer ses 30 ans de carrière.

Il s'illustre également aux côtés de Caroline Silhol dans « Parle-moi d'amour ». Son registre ne se limite pas à celui à la comédie.


La musique et le théâtre

Le répertoire musical de Michel Leeb se constitue d'un mélange de chansons et de sketchs qui présentent ses inquiétudes, ses préoccupations, ses peurs mais aussi des personnages « types » (le Chinois, le Suisse, l'Africain) ou des personnalités comme Edouard Balladur ou Julio Iglesias . Il prouve ainsi qu'il a les ressources d'un grand artiste et reçoit le Grand prix de l'Humour en 1994.

Si c'est un grand comique, Michel Leeb est aussi chanteur et fan de jazz. A 12 ans, il découvre Ray Charles et la musique jazz, passion qui l'inspire tout au long de sa carrière.
Parmi ses albums : « Je te donnerai » et « Bon Basie de Paris » avec le The Count Basie Orchestra.

On dit parfois que s'il avait du choisir entre la musique et le théâtre, il aurait choisi la musique, bien qu'il soit aujourd'hui plus connu du grand public grâce à ses représentations sur scène en tant qu'humoriste.

Au fil des années, Michel Leeb a réussi à concilier ses deux passions. En 2010 et 2011, l'artiste présente le « Hilarmonic Show », un spectacle inspiré par l'Américain Danny Kaye qui dirigeait en 1981 un philharmonique de façon burlesque.

Après le succès de « Douze hommes en colère » en 2009, il renfile son costume d'acteur en 2012 pour jouer dans « Qu'est-ce que sexe ? », puis « Un drôle de père » de Bernard Slade, mise en scène par Jean-Luc Moreau au Théâtre Montparnasse.


Animateur et écrivain

Côté télévision, il anime l'émission « Certains Leeb Show », qui s'avère un formidable succès, et joue dans des téléfilms comme « Le monde a l'envers » en 1999, « Fred et son orchestre » en 2001, ou « La guerre du Royal Palace » de Claude-Michel Rome en 2012.

Il est également à l'affiche du film « Le courage d'aimer » de Michel Gorkini en 2005, et double la voix du loup dans le film d'animation « La Véritable histoire du petit chaperon rouge » sorti en 2005. 
Il écrit aussi des livres : « La Valise en croco », « Le meilleur de l'humour français » ou encore « Histoires de rire ».