© Rire & Chansons

Patrick Bosso

Né(e) le 12 octobre 1962 (53 ans)

Biographie

Un Marseillais à Paris

Le 12 Octobre 1962 à Marseille, Patrick Bosso pousse son premier cri, sous l'œil bienveillant de la Bonne Mère ! Il passe son enfance dans le quartier populaire du Panier. Préférant le foot à l'école, il est remarqué à 12 ans par les recruteurs de l'OM où il joue pendant 4 ans.

Après l'abandon de son BEP Plomberie, il s'essaye à toute sorte de petits boulots.
Il est coursier sur le Vieux-Port de Marseille, livreur de bières, plongeur au restaurant municipal, employé de mairie, serveur en brasserie, puis monte à Paris en 1985, il devient chasseur à Pigalle ou encore vendeur de t-shirts et de programmes dans les concerts de Sardou, Roch Voisine et Madonna A 20 ans, il part au Canada et aux Etats-Unis.

Rentré à Paris, il décide de prendre des cours de théâtre avec le comédien Niels Arestru. Il se lance alors dans le one-man-show et fait ses débuts en solo dans « C'est méchant », avec l'aide financière d'Eric Cantona. Malheureusement, c'est un échec cuisant.


Débuts sur le devant de la scène

Le jeune comédien décide provisoirement de mettre sa carrière entre parenthèse, mais sa rencontre avec Dominique Farrugia l'incite à remonter sur scène avec « Et voilà » au théâtre de Dix Heures. En 1995, il y rencontre Claude François Jr., qui lui propose de devenir son producteur.
Patrick Bosso monte alors son premier spectacle « Qui ?!? Moi ?!? », mis en scène par Alexandre Pesle et présenté dans la petite salle du Palais des Glaces à Paris.

Peu après, il est choisi pour remplacer Ged Marlon dans « Les Brèves de Comptoirs », spectacle qui se joue en tournée dans toute la France. Dans la foulée, Jean-Michel Ribes l'aide avec la mise en scène de son nouveau spectacle, « Les talons devant », créé en 1997 ; il entame aussi une tournée grâce à laquelle il se fait connaître par le grand public.

Après un court passage sur la chaîne Comédie en 1998, Patrick Bosso réalise l'année suivante le court-métrage produit par Luois Becker, « Rien ne sert de courir », dans lequel il joue aux côtés de Marina Foïs

En 2000 il revient sur la scène du Palais des Glaces avec le spectacle « Bosso exagère trop ! », une mise en scène de Pierre-François Martin Laval des Robins des Bois. En 2002, « Le Spectacle de ma Vie » lui donne l'occasion de jouer à l'Olympia. 


Le sudiste sur grand écran

Humoriste à l'univers pittoresque et coloré, Patrick Bosso est aussi acteur de cinéma. Il a notamment joué dans « Comme une bête » (1998) de Patrick Schulmann, « Les Collègues » (1999), « La Grande Vie » (2000) de Philippe Dajoux, film dans lequel il incarne un ange aux côtés de Sacha Bourdo, Stéphane Freiss et Christian Charmetant ou encore dans « Bienvenue chez les Ch'tis » de Dany Boon en 2008.

Il apparaît aussi sur petit écran dans les séries télévisées « Zodiaque » (2004) de Claude-Michel Rome, sur TF1, « Mes deux maris » (2005) d'Henri Helman ou encore dans « Contes et nouvelles du XIXe siècle » en 2009 sur France 2.


De spectacles en tournées

En novembre 2005, Patrick Bosso présente son spectacle « Du Bonheur », sorti en DVD le 2 octobre 2007.
C'est un grand succès et l'humoriste le joue plus de cent quatre-vingt fois en 2006 et 2007. Son univers et sa manière, chaleureuse, généreuse en humour et en émotion, lui permettent d'évoquer ses souvenirs et sa famille et de toucher le public, qu'il soit du nord ou du sud.

Le 17 janvier 2009, il présente sur la scène de la Comédie de Paris son nouveau one-man-show « La courte échelle », qui sort en DVD le 3 novembre 2010. Il y raconte son enfance et son l'adolescence et élimine peu à peu toutes les perspectives d'avenir conventionnelles.

En 2012, Patrick Bosso apparait dans le film « Mais qui a re-tué Pamela Rose ? » de Kad Merad et Olivier Baroux.
La même année, il revient avec un nouveau spectacle sur sa ville natale. Avec « K Marseille », il se replonge dans l'histoire des marseillais. Création de Marseille, exagérations propres aux habitants en passant par l'OM, Plus Belle La Vie... Un spectacle qu'il joue, évidemment, dans la cité phocéenne mais aussi à travers la France en 2013.

Vidéos

Photos