© CREASHORE

Patrick Topaloff

Né(e) le 30 décembre 1944 (71 ans)

Biographie

Début sur les ondes

Patrick Topaloff est l'enfant unique d'une mère corse et d'un père géorgien. C'est en 1966, à l'âge de 22 ans, qu'il fait son premier pas dans l'univers du show business, en participant à un concours d'animateurs sur RMC ou Radio Monte-Carlo.

Il a pourtant opté pour des études en histoire à l'université, à l'issu desquelles il obtient une licence mais, avec ses talents innés, il est sélectionné par la radio. Il va alors animer aux côtés de Jean-Pierre Foucault sur les ondes pendant une année, après quoi il débarque chez Europe 1.

C'est ainsi au coeur de l'animation, que Patrick Topaloff commence à s'orienter vers la musique. Il s'y découvre vite une réelle aspiration, notamment dans le chant et en 1970, après avoir été découverte par Claude Fran çois, sa voix sera gravée sur un premier disque « Qu'i m'énerv' ».

Un premier pas qui donnera déjà rendez-vous au succès, poussant le chanteur à aller plus loin. L'artiste revient alors en studio un an plus tard pour un second opus. « J'ai bien mangé, j'ai bien bu », dans les bacs en 1971, deviendra le premier Disque d'or de Patrick Topaloff.

Il en résulte également une grande tournée avec Claude Fran çois. Désormais, le chanteur s'identifie sur la scène française.


Dans la musique

Poussé au summum par « J'ai bien mangé, j'ai bien bu », Patrick Topaloff enchaîne les titres dans les années 70. « Tout doucement le matin et pas trop vite le soir » en 1971, « C'est la vie de château » en 1973, « Le couple idéal » ou encore « T'as le bonjour d'Alfred » une année plus tard, l'artiste se laisse emporter par le succès et plane devant un public conquis.

Un nouvel album « Topalof f de Noël » débarque également dans les bacs en 1976 et en 1980, Patrick Topaloff renoue avec le fou succès avec « Où est ma ch'mise grise? », une chanson parodie de « You're the one that I want » du film « Grease » qu'il enregistre avec Sim .

Disque d'or au rendez-vous, avec 574 000 exemplaires écoulés, l'artiste se démarque encore une fois sur les ondes françaises, se faufilant désormais parmi les grands noms.

Les années 80 seront pourtant moins fastes pour le chanteur, se résumant en quelques titres à succès mitigés, gravés sur un album « Les fables de la fontaine » en 1982. Patrick Topaloff tente toutefois de remonter la pente en 1987 avec « Il est venu pour les vacances », puis avec le duo avec Charlotte Julian « Va t'faire cuire un oeuf » trois ans plus tard, mais en vain.

Le chanteur s'éloigne peu à peu des projecteurs.


À l'écran

Mais en dehors de sa carrière musicale, Patrick Topaloff arpente également le monde du cinéma. Déjà dans la fin des années 60, il y fait quelques apparitions, mais c'est en 1973 qu'il débute réellement à l'écran, en incarnant le rô le de Toto dans « La brigade en folie ».

Il enchaîne avec le personnage de Monsieur Loyal dans « Le plumard en folie » en 1974 et incarne également Johnny dans « Le führer en folie » dans la même année. En 1977, on le retrouve aussi dans « Drôles de zèbres » de Guy Lux dans le rôle d'Anatole Fridum, partageant l'affiche avec Sim .

Les talents de Patrick Topaloff n'ont pas non plus pu s'empêcher de sillonner la télévision. On retrouve notamment l'artiste dans « La tontaine » en 1973. En 2009, il sera également dans le téléfilm d'Yves Boisset, « L'affaire Salengro ».

Participant régulier à « L'acadé mie de s neuf » de Jean-Pierre Foucault sur Antenne 2, ainsi qu'aux « Jeux de 20 heures » sur France 3 au dé but de s années 80, Patrick Topaloff se fait facilement un nom sur les antennes françaises.

Il monte également sur la scène du théâtre en 1995 avec une pièce « Chérie noire » qui fut un succès, prend part à la tournée « Âge tendre et têtes de bois » en 2007 et jusqu'en 2004, il ne cesse d'enregistrer des titres dont le de rnier, « Hector le croque-mort ».

Patrick Topaloff continue aussi de se produire sur scène, notamment avec le groupe Hélium depuis 2002. Alors qu'il est à l'affiche de « Âge tendre et têtes de bois », il décède à Paris le 7 mars 2010, suite à un arrêt cardiaque.

Vidéos