Pierre Dac

Né(e) le 15 août 1893 (123 ans)

Biographie

La Société des Loufoques

Né dans une famille de bouchers, Pierre Dac acquiert très tôt la capacité de faire rire les gens. Malgré son talent, il ne se destine pas dans une carrière de comique et enchaîne les petits boulots.

C'est par h Asa rd qu'il se retrouve à devenir Chanson nier dans un cabaret de Montmartre, la Lune Rousse. Ainsi, il y fait la rencontre de Sarvil, parolier et le duo se met à écrire des spectacles.

Pierre Dac montre une nouvelle forme d'humour faite de jeux de mots accompagnés de quelques vocabulaires de boucher. Celui qu'on surnomme déjà le Roi des Loufoques joue de plus en plus sur scène comme chez le Coucou, le Caveau de la République ou les Noctambules.

Parallèlement, Pierre Dac fait ses premiers pas à la radio en devenant animateur au Poste Parisien dans l'émission « La course au trésor ». Il anime par la suite l'émission « La société des Loufoques » sur Radio Cité.

En 1938, deux ans après ses débuts à la radio, Pierre Dac fonde le journal « L'os à moelle » où il annonce la mise en place d'un Ministère Loufoque. « L'os à moelle » réunit une poignée de journalistes et dessinateurs tels Roland Moisan, Jean Effel, Robert Rocca et bien d'autres.

Le journal contient ainsi une multitude de décrets et d'autres petites annonces tout aussi loufoques les unes par rapport aux autres.


Le Sâr Rabindranath Duval

En 1940, au bout de 109 numéros et 400 000 exemplaires à chaque édition, « L'os à moelle » cesse de paraître. Lors de la Seconde Guerre mondiale, Pierre Dac se réfugie à Londres et devient animateur de l'émission « Les Français parlent aux Français » diffusée par la BBC.

On doit d'ailleurs à l'émission, la parodie de la Chanson révolutionnaire de l'Amérique Latine, « La Cucaracha ».

A la libération,Pierre Dac retourne en France et entre dans la franc-maçonnerie où il sera membre de 1946 à 1952. En 1949, la carrière d'humoriste de Pierre Dac prend un nouveau tournant en rencontrant Francis Blanche .

Ensemble, les deux humoristes se mettent à l'écriture de nombreux sketches dont le plus célèbre est sans doute le « Le Sâr Rabindranath Duval » où Pierre Dac campe le rôle d'un mage tandis que Francis Blanche joue son assistant.

Le tandem Pierre Dac / Francis Blanche est à l'origine d'une multitude d'émissions radios telles L.K.N.O.P.D.A. Les kangourous n'ont pas d'arêtes, CQFD, Faites Chauffer la colle, Malheur aux Barbus, Studio 22 ou encore Le Parti d'en rire.

La carrière au cinéma de Pierre Dac continue toujours où l'acteur enchaîne les tournages dans les seconds rôles.


Le Schmilblick

En 1965, Pierre Dac est l'auteur du feuilleton radiophonique « Bons baisers de partout » diffusé sur France Inter. Le feuilleton est une parodie des feuilletons d'espionnage et a été écrit avec la complicité de Louis Rognoni.

« Bons baisers de partout » aura duré 9 ans avec 740 épisodes. Accompagnant la sortie du feuilleton sur les ondes, Pierre Dac annonce sa candidature à l'élection présidentielle. Bien que soutenu par le MOU ou Mouvement ondulatoire unifié, on persuadera Pierre Dac de retirer sa candidature.

Malgré son talent de comique, Pierre Dac supporte mal la mort de son frère mort au champ d'honneur durant la Première Guerre mondiale tel qu'il commettra plusieurs tentatives de suicide. L'humoriste a par ailleurs, été décoré de la Croix de guerre 1914-1918, 1939-1945, a reçu la médaille de la Résistance et est chevalier de la Légion d'honneur.

Quelques mois après la mort de Francis Blanche , celui qu'on appelle l'inventeur du Schmilblick succombe à son tour, le 9 février 1975. Il avait 81 ans.

Vidéos