Richard Ruben

Né(e) le 17 août 1967 (49 ans)

Biographie

Jeune comique

Très tôt, Richard Ruben développe ses talents de comique en reprenant tout ce qui se passe à la radio. A l'adolescence, il n'hésite pas à monter sur scène pour se faire un peu d'argent de poche.

A l'âge de 21 ans, Richard Ruben décide de se lancer sérieusement dans une carrière d'humoriste et pour commencer, il investit dans la salle des Beaux-Arts de Bruxelles.

En 1989, Richard Ruben voit la chance lui sourire lorsque Michel Brunelli lui propose d'animer une émission sur la radio Top Fm à Bruxelles.

Ainsi, son émission « Taupe fm » est diffusée le dimanche soir où il invite des personnalités et n'hésite pas à inventer un personnage qui deviendra culte à savoir Gonzague.

Le jeune comique fait sensation avec son show dominical tel que l'année suivante il est recruté par la RFM pour être animateur quotidien.

Entre temps, Richard Ruben prépare son premier spectacle intitulé « Starmaniac » qu'il jouera à l'automne 1990 pendant une quinzaine de jours.

En 1991, Richard Ruben présente son spectacle au Cirque Royal avant de jouer dans d'autres villes dans d'autres pays. Ainsi, il fera un passage à Montréal à l'occasion du Festival « Juste pour rire ».

« Starmaniac » sera vite suivi par un nouveau spectacle « En tous cas, dis » et par la suite « Tu connais, tu connais » qui obtient un grand succès en Belgique.

Par ailleurs, le livre « Gonzague, tu connais, tu connais, pour tout savoir sur les BCBG belge » suit le même succès que le spectacle s'écoule à 12 000 exemplaires en Belgique.

De même que la cassette « Tu connais, tu connais » se vend comme des petits pains et atteint les 15 000 exemplaires.


Nouveaux projets

Les années passent et Richard Ruben se perfectionne de plus en plus tel qu'en 1997 il revient sur scène avec un nouveau spectacle « Le mariage de Gonzague ».

En 1998, le comique reçoit le prix sourire pour le meilleur comique belge. La même année, il monte son nouveau one-man-show « La fracture » qui se solde d'une grande tournée à travers la France.

Peu de temps après, il fait ses premiers pas au théâtre dans la pièce de Vincent Azé « Droits de succession ». Par ailleurs, son deuxième livre « L'almanach » est également un succès.

En 1999 Richard Ruben coécrit « Le mâle du siècle » avec Pierre Guyaut-Genon, le même avec qui il a collaboré pour ses précédents spectacles.

Après Gonzague, il donne vie à de nouveaux personnages tous aussi attachants tels Bitos, le livreur de pizzas ou encore Johnny Cohen, producteur.

Le résultat est une réussite totale avec plus de 600 représentations en cinq ans et une tournée avec Hélène Ségara en 2000.

Entre-temps, Richard Ruben s'installe à Paris pour de bon mais ne manque pas de faire quelques sauts en Belgique. Ainsi, il participe au deuxième festival de l'humour juif à Bruxelles où il tient la vedette aux cotés de Smaïn .


En attendant la suite

En 2002, le comique fait une apparition remarquée dans l'émission de Patrick Sebastien « C'est show ». Un an plus tard, il interprète un rôle dans le téléfilm « L'adorable femme des neiges » de J.M Vervoort diffusé sur France 3.

En 2005, après le succès de « Le mâle du siècle », Richard Ruben revient sur scène avec « Ruben déballe tout ».

Comme son titre l'indique, le spectacle est inspiré de la vie du comique, notamment de ses origines, avec son père qui grandit en Egypte et qui s'éprend d'une alsacienne qui vit à San Salvador.

Avec plusieurs participations à divers festivals comiques, Richard Ruben joue également au théâtre, notamment dans « L'escort girl » d'Annie Zottino.

En 2006, Richard Ruben joue le spectacle intitulé « La revue » pour 60 représentations aux cotés de divers autres comiques tels Maria del Rio, Bernard Lefranc, Marc Deroy et d'autres encore au théâtre royal des galeries à Bruxelles.

Par ailleurs, l'humoriste parcourt toujours les scènes pour reprendre son spectacle, en attendant la sortie du nouveau.

Dernièrement, son troisième livre « Les nouveaux Gonzague » débarque dans les librairies.