© MD

Stéphane Guillon

Né(e) le 6 décembre 1963 (53 ans)

Biographie

Comédien en herbe

Stéphane Guillon est né le 6 décembre 1963 à Neuilly-sur-Seine. Son père est conseiller patrimonial et sa mère galeriste. Elément perturbateur, il est renvoyé de son lycée en seconde et ses parents l’inscrivent dans un cours intensif pour qu’il décroche quand même son bac.

Il suit alors une formation de comédien, notamment celle du théâtre de Jean-Laurent Cochet.
Entre ses 17 et ses 35 ans, il accumule les petits rôles et joue dans une dizaine de téléfilms.

C’est à partir de 1999, lorsqu’il participe à la chronique « Fallait pas l'inviter » avec Michel Muller diffusée dans l'émission Nulle Part Ailleurs, animée alors par Nagui sur Canal+, qu’il commence à se faire connaître.


Chroniqueur, le début du succès

A partir de 2001, Stéphane Guillon tient une chronique dans La Grosse Émission sur Comédie !, tout en montant sur scène avec le one-man-show « Petites horreurs entre amis », qu’il joue au festival d'Avignon en 2002 puis au Théâtre de la Main d'Or de Dieudonné au printemps 2003.

A la même époque, il rejoint l’équipe de Stéphane Bern sur France Inter dans l’émission Le Fou du Roi. L’animateur lui propose de tenir une chronique dans son émission sur Canal+, 20h10 pétantes, où il n’hésite pas à fustiger les politiques et personnalités.
En 2006, il présente son billet d’humeur dans Salut les Terriens, l’émission hebdomadaire de Thierry Ardisson.

De janvier 2008 à juin 2010, Stéphane Guillon anime une chronique dans la matinale de France Inter, qui suscite de très nombreuses polémiques, notamment avec les politiques.
Le patron de Radio France, Jean-Luc Hees, décide alors de se passer des services du comique perturbateur.


« Liberté (très) Surveillée »

Parallèlement, Stéphane Guillon continue sa carrière sur les planches.

Depuis 2010, il joue en « Liberté (très) Surveillée », au Théâtre Déjazet, au Théâtre de Paris ou au théâtre de Grenoble. Ce spectacle lui permet de recevoir le Globe de Cristal 2012 du Meilleur one-man-show.

En 2012, il apparaît dans la pièce « Inconnu à cette adresse » de Kressmann Taylor, adapté par Michèle Lévy-Bram au théâtre Antoine. 

En 2013, après plus de deux ans de tournée, son one-man-show « Liberté (très) Surveillée » sort en DVD et Blue Ray.