Steve Martin

Né(e) le 14 août 1945 (71 ans)

Biographie

Un comique hors pair

De son nom complet, Stephen Glenn Martin, Steve Martin pousse son premier cri le 14 août 1945 à Waco, Texas. Il passe son enfance auprès de ses parents à Inglewood, puis à Garden Grove Californie.

Son père, Glenn Vernon Martin est à la fois vendeur d'immobiliers et acteur amateur lui permet de découvrir le métier de comédien.

Alors qu'il est adolescent, Steve Martin trouve un boulot auprès de Disneyland où il apprend divers métiers de la scène allant de la magie au jonglage en passant par la confection d'animaux en ballon, mais surtout à jouer du banjo.

Il fréquente ensuite le Santa Ana Junior College auprès duquel il prend des cours de comédie avant de partir pour l'Université de Californie pour étudier la philosophie.

En 1967, il fait sa première apparition à la télévision dans l'émission télévisée « The dating game » avant d'animer dans les clubs. La carrière du comique est lancée. Peu de temps après, il est invité à écrire les scripts aux côtés de Mason Williams pour l'émission « The Smothers brothers comedy hour », ce qui lui permet d'obtenir un Emmy Award en 1969.

Parallèlement, Steve Martin est également à l'origine du script de nombreuses émissions à savoir « The Glen Campbell goodtime hour » ainsi que « The Sonny and Cher comedy hour » tout en se produisant sur scène.

En effet, le comique connaît un certain succès auprès du public quand il joue en première partie de grands noms de la musique tels The Nitty Gritty Dirt Band, Toto ou encore The Carpenters.


Entre télévision, cinéma et albums

Durant les années 70, Steve Martin joue principalement en stand up dans de nombreuses émissions telles « The tonight show starring Johnny Carson », « On location », « The gong show » ainsi que le « Saturday night live ».

En 1977, il sort un album comique intitulé « Let's get small » qui atteint la 10e place du Billboard Pop Albums Chart et reçoit le Grammy Award du meilleur album comique.

Un an plus tard, il revient avec un nouvel album « A wild and crazy guy » qui se classe à la 2e place du Billboard Pop Albums Chart et devient double disque de platine. Deux albums supplémentaires sortiront par la suite « Comedy is not pretty » ainsi que « The Steve Martin brothers » qui le qualifieront comme étant un des plus grands comiques du moment.

La carrière de Steve Martin dans le cinéma débute à la fin des années 1970 lorsqu'il joue dans le court-métrage intitulé « The absent-minded waiter » qui reçoit une nomination aux Oscars dans la catégorie du meilleur court-métrage.

En 1978, il tient un rôle dans la comédie musicale « Sgt. Pepper's lonely hearts club band », un film inspiré des Beatles. Un an plus tard, il s'impose dans « Un vrai schnock » de Carl Reiner où il tient le rôle principal et obtient un franc succès au box-office.

En 1981, Steve Martin change de registre avec le film de Herbert Ross intitulé « Tout l'or du ciel » dans lequel il partage l'affiche avec Bernadette Peters et Christopher Walken. Son rôle dans le film lui vaut par la suite d'être nommé aux Golden Globes pour le meilleur acteur.

L'acteur reviendra sous la direction de Carl Reiner dans d'autres films comme « Les cadavres ne portent pas de costard », mais également « L'Homme aux deux cerveaux » ainsi que « Solo pour deux ».


Un acteur confirmé

En 1986, il collabore avec Frank Oz pour « La petite boutique des horreurs ». Adapté de la comédie musicale éponyme, le film met en scène un fleuriste amoureux de sa collègue qui découvre une étrange plante qui se révèle être carnivore.

Quelques années plus tard, Steve Martin revient avec Frank Oz dans deux nouveaux films à savoir « Le plus escroc des deux » ainsi que « Fais comme chez toi ».

Désormais reconnu comme un acteur de talent, il revient avec « Le père de la mariée » de Charles Shyer avec Diane Keaton et Kimberly Williams, en 1991. Ce film connaîtra d'ailleurs une suite quatre ans plus tard avec le même réalisateur et les mêmes acteurs.

En 1994, Steve Martin joue dans le remake du « Père noël est une ordure » intitulé « Mixed nuts » réalisé par Nora Ephron. L'acteur poursuit une prestigieuse carrière avec de nombreux films tels « La prisonnière espagnole », « Escapade à New York » ou encore « Les Looney Tunes passent à l'action ».

En 2003, Steve Martin reprend le personnage d'un père de famille débordé dans « Treize à la douzaine » où il doit s'occuper seul de ses douze enfants, lors de l'absence de sa femme.

Le film est un véritable succès, tel qu'une suite arrive sur les écrans deux ans plus tard avec le même réalisateur, Shawn Levy.

Un an plus tard, l'acteur tient le rôle de l'inspecteur Jacques Clouseau dans « La panthère rose » qui sera suivi d'un deuxième volet trois ans plus tard.

À propos de sa vie privée, Steve Martin a été marié avec l'actrice Victoria Tennant de 1986 avant de divorcer en 1994. Depuis 2007, il est marié à Anne Stringfield.