Thomas N'Gijol

Né(e) le 1 janvier 1979 (38 ans)

Biographie

Le premier pas.
 
Se démarquant par un humour presque ironique, accompagné de gestes engagés, Thomas Ngijol fait tout de suite impression dès son premier show.
 
Son générique d'entrée se compose souvent de quelques pas de danse dans le style Bill Cosby, soufflés par un peu de rythme et de mélodies.
 
Il prend ensuite le micro et dès sa première phrase, on peut déjà s'attendre à pleurer de rire pour le reste du spectacle. Thomas Ngijol devra pourtant attendre l'année 2006 pour pouvoir réellement arriver aux portes du succès.
 
Au mois de mai, lors de l'un de ses spectacles comiques intitulé « Bienvenue », qui s'est déroulé à Paris, au Moloko, l'humoriste se fera en effet remarquer par Jamel Debbouze.
 
Celui-ci, conquis, l'invitera à entrer dans son club.
 
 
Sur Canal +
 
Parrainé par Jamel Debbouze, Thomas Ngijol se retrouve ainsi dans le Jamel Comedy Club en été 2006.
 
Très vite, il fera une apparition à l'écran, sur Canal +, aux côtés de Patson, de Fabrice Éboué, de Ben, d'Amelle et des membres restants du club.
 
Son ironie réaliste et le fort décalage de son humour attirent automatiquement l'intérêt du public et peu de temps après son intégration au Jamel Comedy Club, Thomas Ngijol devient le chroniqueur du Grand Journal de Canal +.
 
Une émission quotidienne dans laquelle le jeune humoriste doit interviewer un invité particulier pendant quelques minutes.
 
Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy ont été entre autres les invités mémorables de l'émission, lors des campagnes présidentielles.
 
 
Une carrière prometteuse
 
Au somment de sa gloire sur Canal +, Thomas Ngijol continue en même temps de poursuivre une carrière en solo.
 
Ses one man shows, toujours aussi hilarants, font partie des moments comiques les plus attendus. Il présente entre autres « A block » vers la fin 2006, en collaboration avec Kader Aoun, dans lequel il raconte la trahison d'un Superman noir. Un véritable moment de délires pour le public.
 
On le retrouve également au Festival nantais « Juste pour rire » avec un hommage à Bill Cobsy.
 
En dehors de sa carrière d'humoriste, Thomas Ngijol commence également à sillonner l'univers du cinéma.
 
Il se trouve entre autres à l'affiche de « Vilaine » en 2008, aux côtés de Marilou Berry et, avec son talent d'acteur et son sens de l'humour incomparables, on peut sans doute s'attendre à un nouveau projet encore plus hilarant dans un futur proche.