© MD

Virginie Lemoine

Né(e) le 26 février 1961 (55 ans)

Biographie

Virginie Lemoine voit le jour le 26 février 1961 à Suresnes. Passionnée de théâtre elle poursuit des études d’art dramatique au conservatoire de Rouen.

C’est en 1982 que la jeune comédienne débute avec succès dans la pièce « Les Ginettes » qu’elle joue dans les salles parisiennes.
La pièce est ensuite jouer jusqu’en Avignon et à Edimbourg. Par la suite, Virginie Lemoine part en tournée avec la compagnie Jean-Louis Kamoun et joue dans « Parade » (1987) et « L'enlèvement du jeune Charly » (1988).

La comédienne change de registre en 1989 et débute dans le café-théâtre avec « 100% Polyamide » aux Blancs-Manteaux et en 1990 avec « La comédie dramatique d’une côtelette au paradis » de Philippe Détré.
A cette époque, 1989, Virginie Lemoine collabore également à l’émission de Jacques Martin « Ainsi font font font ».

Femme de caractère et de défis, Virginie Lemoine ajoute une corde à son arc en 1991 en se lançant dans la radio et poursuivant la télévision.
L’humoriste anime l’émission « C’est aussi bien à l’ombre » avec Laurent Taste et en 1992 collabore au « Vrai faux journal ».
En même temps Virginie Lemoine devient l’une des « élèves » de l’émission « La classe » présentée par Fabrice.

C’est à cette époque et en radio qu’elle rencontre l’imitateur Laurent Gerra. Les deux acolytes décident de former un duo.

Ensemble ils rejoignent l’équipe de Laurent Ruquier pour « Rien à cirer » et officient dans l’émission de 1992 à 1995. En parallèle, ils se produisent ensemble dans « Ainsi font font font ».

Le duo enchaîne en se produisant dans les émissions de Michel Drucker, « Studio Gabriel » dans laquelle ils animent les « Zaptualités » dès 1994, et dans « Faites la fête ».

Le duo rencontre le succès grâce à leurs trois parrains Michel Drucker, Jacques Martin et Laurent Ruquier.

Malgré ce succès, Virginie Lemoine demeure une comédienne dans l’âme et joue dans deux longs métrages en 1996 : « Golden Boy » de Jean-Pierre Vergnes et « Les deux papas et la maman » de Jean-Marc Longval.

Au niveau théâtral, Virginie Lemoine est à l’affiche de la pièce « Le Syndrome de Madame Chiasson », au Point Virgule (de 1993 à 1995) puis dans « Mariage et conséquences » (1999).

La comédienne compte également à son actif de nombreux passages dans des fictions télévisées comme « Un mois de réflexion » (1996), « Petite menteuse » (1997) ou encore « Tombé du nid » (1999).

L’année 2000 marque l’arrêt définitif du duo Virginie Lemoine - Laurent Gerra. L’humoriste monte cette année là son premier one woman show : « Virginie ne fait pas Lemoine ».

Le public la retrouve dans des pièces telles que « Les désirs sauvages de mon mari m’ont presque rendu folle » (2001), « Les monologues du vagin » (2002) avec Nicolle Croisille ou encore « Un beau salaud » (2003), aux côtés de Bernadette Lafont.

Virginie Lemoine gagne ses galons d’actrice de télévision grâce à son rôle dans « Famille d’accueil » où elle campe Marion Ferrières dès 2001. L’aventure se poursuit jusqu’en 2007, année durant laquelle elle rejoint de nouveau Laurent Ruquier à la radio.

En 2008, Virginie Lemoine tente de passer de l’humour à un registre plus dramatique pour le film « Un banc à l’ombre » de Sacha Peron.

2010 est également une année riche pour Virginie Lemoine qui enchaîne avec une nouvelle pièce de théâtre « Tout le plaisir est pour nous ». De plus, la comédienne produit « Une diva à Sarcelles ».

Photos