"La mère parfaite est une connasse" de Anne-Sophie Girard et Marie-Aldine Girard - Éditions J’ai lu  - Le livre à gagner

Le - modifié le - Par .

Jouez pour gagner le livre "La mère parfaite est une connasse" de Anne-Sophie Girard et Marie-Aldine Girard - Éditions J’ai lu

Guide de Survie pour mères normales

ANNE-SOPHIE GIRARD est comédienne, auteure et humoriste.
Elle se lance dans le stand-up en 2010 et passe notamment par le Jamel Comedy Club. Elle tourne aujourd’hui pour le cinéma et la télévision.

MARIE-ALDINE GIRARD travaille pour la télévision et la radio, d’abord comme journaliste puis en tant que rédactrice en chef de nombreuses émissions dont Ce soir (ou jamais !) sur France Télévisions ou encore 28 minutes sur Arte.

ANNE-SOPHIE & MARIE-ALDINE GIRARD ont coécrit La femme parfaite est une connasse (J’ai lu, 2013) et La femme parfaite est une connasse 2, le retour (J’ai lu, 2014), fruits de nombreuses années de recherche, d’enquêtes approfondies et d’apéros entre copines. Elles animent actuellement Le Podcast Parfait sur Deezer.

Éditions J’ai lu

© Éditions J’ai lu

(Extraits)
Comment savoir qu’on n’aime pas ses enfants

Règle n° 1

On arrêtera de répondre n’importe quoi à notre enfant quand on n’a pas la réponse (ils finissent par s’en rendre compte)

Comment savoir qu’on n’aime pas ses enfants
Eh oui, ça arrive, qu’est-ce que vous voulez qu’on vous dise… D’où l’intérêt d’en avoir plusieurs. En théorie, l’amour maternel serait immédiat, inconditionnel, indéfectible… Mais dans la pratique, il faut se rendre à l’évidence, parfois, on ne peut pas le saquer ! On touche ici au tabou ultime. « Mais comment peux-tu dire ça ?!! » La vérité, c’est qu’on ne le peut pas et c’est bien pour cette raison qu’on l’a écrit dans ce livre.

Liste de trucs qui prouvent que vous n’aimez pas votre enfant :

- Vous avez déjà essayé de l’échanger avec un autre en allant le chercher à la crèche.
- Vous oubliez toujours son prénom.
- Vous l’habillez en orange.
- Vous lui avez donné un surnom composé de la première syllabe de son prénom, multipliée par deux (Toto, Mémé, Caca…)
- Vous l’avez unfollow sur les réseaux sociaux.
- Vous n’allez pas à son anniversaire.
- Vous vous êtes fait tatouer le prénom de ses frères et soeurs mais pas le sien (exprès).
- C’est son frère sur votre photo de profil Insta.
- Vous lui avez fait la coupe au bol.
- Vous lui faites faire de la téléréalité.
- Vous lui faites porter une cagoule.
- Vous l’avez inscrit au twirling bâton*.

 

« Chéri, je sens qu’il y a un de nos enfants que tu aimes moins que les autres.
- N’importe quoi ! Ce serait lequel selon toi ? Julien ? Mathieu ? L’autre ? »

* On vous entend déjà dire : « Mais qu’est-ce que vous avez avec le twirling bâton ?! », mais nous considérons que nous n’avons pas besoin de nous justifier.

Lire aussi