© Rire et Chansons

Claire Magnin

Biographie

Intégrant la troupe du Splendid dans les années 1970, la comédienne et actrice française Claire Magnin débute sa carrière dans l'univers théâtral, avant de s'illustrer à l'écran à travers différents rôles.

De la pièce « Vermeil comme le sang » au film « Les babas cool »

Membre de la fameuse troupe du Splendid aux côtés de Thierry Lhermitte, Josiane Balasko, Gérard Jugnot, Marie-Anne Chazel, Christian Clavier et compagnie, Claire Magnin débute sa carrière de comédienne et d'actrice dans le théâtre.

D'ailleurs, c'est à travers la pièce « Vermeil comme le sang » de 1973 qu'elle fait sa première grande apparition scénique. Six ans plus tard, on la voit dans les anecdotes provinciales « Vingt minutes avec un ange » au Festival d'Avignon puis dans la pièce « La rencontre de G. Pompidou et Mao » et dans « Zina ».

En 1980, la comédienne fait ses premiers pas à l'écran à travers le film Pierre Richard « C'est pas moi, c'est lui » où elle se glisse dans la peau d'une attachée de presse.

L'année d'après, elle se transforme en passionnée d'astrologie dans le fameux film « Les babas cool » ou « Quand tu seras débloqué, fais-moi signe ! », un succès partagé avec ses amis du Splendid.


Actrice du grand écran et de la télévision

Enchaînant les rôles, Claire Magnin incarne la méchante reine dans le film de Blanche-Neige « Elle voit des nains partout ! » de 1982 avant de faire un autre gros tabac avec les Splendid dans « Le Père-Noël est une ordure ».

Deux ans plus tard, on la retrouve dans « Pinot simple flic » avant de la voir incarner une femme savante dans le film à sketches « Tranches de vie ».

En 1986, l'actrice apparaît dans deux films « La gitane », et « Le bonheur a encore frappé » où elle joue aux professeurs. L'année d'après, parallèlement au film « Promis... juré! », Claire Magnin s'illustre également dans l'épisode intitulé « Le jour de gloire n'est pas près d'arriver » de la série télévisée « Marie Pervenche », incarnant Marguerite.

Poursuivant au petit écran, la vedette campe le rôle de Solange dans l'épisode « Ne vous fâchez pas, Imogène » de la fameuse série « Imogène » en 1989.

Deux ans après, elle revient au grand écran à travers un petit rôle dans le film « Rue Saint-Sulpice ».


« Les visiteurs », le goût du succès

1993 voit la sortie de deux films, l'humoristique « Une journée chez ma mère » dans lequel Claire Magnin se met dans la peau de Michèle et le phénoménal « Les visiteurs » où elle interprète la vieille rajeunie.

Gros carton du box-office, « Les visiteurs » est couronné d'une série de nominations aux Césars et donne à l'actrice et ses co-vedettes l'occasion de goûter au grand succès.

Après cet exploit au cinéma, l'actrice retourne à la télévision en jouant aux directrices d'école dans « La guerre des poux » de 1996 succédé par « Dossier: disparus » de 1998 où elle devient Madeleine la concierge.

Puis après une apparition dans la série « Navarro » en tant qu'employée de l'agence immobilière et dans le film « Les dessous » en 2001, la comédienne retourne sur les planches.

Ainsi en 2003, elle s'illustre au Théâtre Antoine et au CADO Orléans dans la pièce « À chacun sa vérité » avant d'y revenir en 2006 avec « L'importance d'être constant ».