Marie Reno - Chaudes vacances en Europe - Le top de l'actu - 13 septembre 2019

Pour Marie Réno, les vacances ont été "...excellentes, longues et chaudes ! "

Marie Reno - Chaudes vacances en Europe - Le top de l'actu - 13 septembre 2019

Marie Reno - Chaudes vacances en Europe - Le top de l'actu - 13 septembre 2019

 

J'ai fait le tour de l'Europe et je voulais vous raconter mon périple !
J’ai rencontré Paolo sur la route de Barcelone
Je lui dis « l’Espagne pour moi c’est nouveau, Je n’y connais personne »
Il me dit :  « Je ne suis pas guide touristique mais pour toi la chica
Je mettrais bien mon chorizo magique  dans le fond de ton plat à paella »
Je lui dis : « écoute moi, jeune matador,
Je n’ai pas besoin de toi, Pour me faire tamponner le passeport. »
Alors j’ai changé de pays  et dans la belle ville de Rome
Je sympathise avec Luiggi, un très beau jeune homme
Qui veut bien vite me faire voir le plus beau monument italien
« Sa tour de Pise » me dit-il avec les mains !
Dans des positions qui très certainement  ne se pratiquent pas au Vatican ... enfin ça dépend!
( Dans un soucis d’intégration je lui mime à la mode Florentine
Que non ! Il ne visiterait pas ma chapelle sixtine ! )
Une française à l'étranger doit savoir expliquer
que ce n'est pas parce qu'elle fait volontiers découvrir le French Kiss
qu'elle est aussi hospitalière de l'entre cuisse.
Ensuite j'ai rencontré Gunter ! Il avait des chaussettes dans ses « birk » !
Il me dit avec fureur «Tu me donnes ein gross trik »
Il me propose un accord Franco-Allemand, un échange de culture,
qui, fut un temps, m'aurait couté ma chevelure !
Je lui dis, nous ne sommes plus en guerre, ça,
ya aucun doute mais non tu ne planteras pas ta fourchette dans ma choucroute. Guten Appetit !
Une française à l'étranger doit savoir expliquer
que ce n'est parce qu'elle se fait volontiers
une bonne saucisse de morteau qu'elle est adepte du tourisme de la chipo !
Alors je suis rentrée, à Paris, ville de l’amour
Où le serveur toujours  pressé  ne dit jamais bonjour...
ce dernier me fait payer  8 euros le café
C’est ce qui s’appelle en bon français  « se faire baiser »
Et traversant la route, je me fais monter en l’air
Par un conducteur vénère qui me crie «  va niquer ta mère »
Moi qui suis une gentille fille je suis prise d'émotion
« hooo Tant que ça reste en famille  Et que ça se passe à la maison »
car il n’y a que chez elle, que la bonne chauvine
Se prendra sans broncher, une bonne pine !  
Vive la France !

Rire & Chansons - Les dernières émissions