© Rire & Chansons

Régis Laspalès

Né(e) le 25 février 1957 (59 ans)

Biographie

Naissance d’un duo

Régis Laspalès est né le 25 février 1957 dans le 14e arrondissement de Paris. Après avoir obtenu son diplôme d’arts plastiques aux Beaux Arts de Paris, il s’inscrit aux cours René Simon.

En 1980, il y rencontre son futur ami et duo, Philippe Chevallier avec lequel il crée un premier spectacle « Pas de fantaisie dans l’orangeade ».  Chevallier et Laspalès sont alors repérés par Philippe Bouvard qui les invite à se produire au petit théâtre de Bouvard sur Antenne 2 jusqu’en 1987.  


Révélation au grand public


Ils enchaînent les spectacles : « Bien dégagé autour des oreilles SVP » en 1988, « Chevallier et Laspalès au théâtre des nouveautés » en 1991, le célèbre « C’est vous qui voyez » en 1992 et «Chevallier et Laspalès vont au Déjazet » en 1996. 

En 1998, ils jouent pour la première fois dans une pièce de théâtre « Ma femme s’appelle Maurice » de Rafy Shart.
Après deux ans et demi et 600 représentations, cette pièce de théâtre triomphe, attirant plus de 350 000 spectateurs. « Ma femme s’appelle Maurice », toujours avec Chevallier et Laspalès, est adaptée sur grand écran par Jean-Marie Poiré en 2002.

Entre temps, leur parcours est couronné du grand Prix de l’humour décerné par la SACEM en 1999. Par ailleurs, Chevallier et Laspalès font des apparitions remarquées dans des films, notamment dans « Le Pari » (1997) de Didier Bourdon et Bernard Campan et « Ça n’empêche pas les sentiments » (1998) de Jean-Pierre Jackson.

Leur complicité s’illustre à nouveau sur les planches en 2001 avec « Monsieur Chasse ! » de Georges Feydeau et en 2008 pour « Le banc » de Gérald Sibleyras.

En 2009 et jusqu’en 2010, Chevallier et Laspalès sont à l’affiche de la pièce de théâtre culte « Le dîner de cons ».  Début d’une carrière solo Régis Laspalès, indissociable de son acolyte, entame pourtant une carrière en solo avec le rôle de « Landru », une pièce au titre éponyme écrite par Laurent Ruquier et jouée au théâtre Marigny en 2005.

Il tourne également dans le téléfilm « L’ami Joseph », inspiré de l’œuvre de Guy de Maupassant en 2008.

En 2013, il apparaît dans plusieurs téléfilms, « Les affaires sont les affaires » de Philippe Bérenger, « La grande peinture » de Laurent Heynemann ou encore « Hitchcock by Mocky » dans la série « Myster Mocky présente ». 

Vidéos

Photos